Que faire après avoir passé la grelinette ?

Si nombre de personnes ont déjà conscience de comment utiliser et mettre à profit une grelinette, d’autres ne savent pas quoi faire après avoir passé la grelinette. Découvrons-en plus sur les actes qu’on pourrait poser après le passage de la grelinette !

L’utilité d’une grelinette

Une grelinette est un outil de travail indispensable dans tout jardin. Elle a des avantages bien précieux et bien plus importants que la bâche par exemple. En effet, utiliser la grelinette, c’est s’assurer de ne pas retourner son sol en voulant y planter des semis. Puisqu’une fois retourné, le sol perd tous ses nutriments et les plants ne croissent plus.

Pour  tout savoir sur la grelinette regardez cet article

Ainsi, une grelinette peut être utilisée pour décompacter son sol. Autrement dit, on pourrait s’en servir pour casser les mottes de terre. Une grelinette, c’est également cet instrument de travail qui va permettre de désherber le sol, de pouvoir l’ameublir et de faciliter la mise en terre de toutes sortes de plantations.

Quand passer la grelinette ?

La grelinette ne s’utilise généralement pas en été. Les sols sont et c’est plutôt le moment de les arroser pour assurer la croissance des plants qui y sont. Elle n’est également pas utilisée en hiver puisque ces derniers sont gelés. Il est par conséquent recommandé de passer la grelinette dans la période du printemps et avant l’automne.

Les actes après le passage de la grelinette

Après le passage de la grelinette, plusieurs actes peuvent être posés pour mettre en valeur votre jardin et son sol. Il est par exemple conseillé d’y semer un engrais vert. La liste des engrais verts est longue et entre autres vous pouvez penser à la phacélie, à la moutarde, au trèfle, à l’avoine et aux vesces.

S’il s’agit d’un sol sur lequel vous n’avez jamais rien planté, la tâche sera bien plus facile que lorsque vous aviez l’habitude de planter des choses. Si toutefois vous décidez de replanter d’autres cultures sur votre sol, il est conseillé que vous le fassiez le 15 octobre au plus tard. Vous pouvez par exemple penser à une culture de navet ou de mâche.

Consulter ce guide pour savoir qu’elle type de grelinette ou biogrif choisir

Pour un sol argileux

Dans le cas d’un sol argileux, il est conseillé d’incorporer dans le sol des éléments qui vont empêcher que l’argile ne s’agglomère. La cendre, le sable de rivière ; le compost et l’humus sont des éléments qui peuvent être utilisés. Toutefois, il vous faudra patienter encore une année pour une modification du type de terre.

Si vous choisissez la cendre, ajoutez-y de la chaux et de la potasse. Ne mettez pas de suie de ramonage. Par contre, les algues seront très bénéfiques pour votre sol, surtout si elles ne contiennent pas de sel. Pour s’en assurer, il suffit de les laisser plusieurs jours sous la pluie.

Une fois que l’un ou l’autre de ces éléments a été utilisé, il faut couvrir le sol avec du paillage. Il peut s’agir de fougère ou de paille. Si la paille à mettre sur le sol est trop grosse, il va suffire de la piétiner ou de vous servir d’une tondeuse pour qu’elle soit broyée.

A lire aussi : Ou trouver une défonceuse pas chère ?