Lequel est le mieux entre le DJI Mavic et le Phantom 4 ?

La bataille fait rage dans l’univers des drones. Et c’est peu de le dire, car chaque modèle, y compris de la même marque, dispose de ses propres avantages et inconvénients. Si au final les consommateurs disposent d’un très large choix en matière de drones, ils se retrouvent aussi perdus dans cette importante masse de modèles. Aujourd’hui, nous nous intéresserons à deux modèles qui font beaucoup parler d’eux en ce moment : le DJI Mavic et le Phantom 4. Lequel est le mieux ?

Tour d’horizon du DJI Mavic

La principale innovation apportée par le Mavic est la possibilité d’appairer le drone aux lunettes d’immersion conçues par la marque DJI, baptisées « DJI Googles ». D’ailleurs, cette caractéristique n’est présente que sur ce modèle de la marque. Niveau qualité vidéo, les DJI Googles peuvent recevoir des vidéos hautes définitions en 1080p venant du drone. De plus, le système peut être étendu jusqu’à deux DJI Googles pour un seul drone.

dji-mavic

Le DJI Mavic se démarque aussi par une distance d’appairage (distance entre le drone et les DJI Googles ou smartphones) de 7km. Une distance relativement importante pour un drone.

Un autre avantage du DJI Mavic est qu’il peut aussi être piloté à partir d’un smartphone. Cependant, en choisissant ce système, le drone ne peut dépasser une distance de 80 mètres, une hauteur de vol de 50 mètres et une vitesse maximale d’environ 15 kilomètres par heure.

En terme de design, le DJI Mavic a été conçu de façon à pouvoir se replier sur le même. Ce design particulier facilite considérablement le transport de l’appareil.

A voir aussi : Choisir sa centrifugeuse

Ce qu’il en est du Phantom 4

Contrairement au DJ Mavic, le Phantom 4, comme tous les autres modèles de la marque, n’est pas compatible avec les DJI Googles. Par conséquent, le Phantom 4 doit se contenter du système Lighbridge 2. Rappelant que ce système n’offre qu’une qualité vidéo de 720p.

Au niveau de la distance d’appairage, le Phantom 4 présente aussi un handicap par rapport au DJI Mavic. En effet, au-delà de cinq kilomètres, la réception vidéo sur le modèle devient très mauvaise.

Quant au design, le Phantom 4, comme la plupart de ses prédécesseurs, est relativement encombrant.

Là où le modèle s’illustre, c’est au niveau de la vitesse de vol et de l’autonomie. En effet, Le Phantom 4 offre 28 minutes de vol non-stop (pour à peine une vingtaine de minutes pour le DJI Mavic) et 72 kilomètres par heure de vitesse maximale.

Bilan

A bien des égards, le DJI Mavic semble remporter la victoire face à son homologue, le Phantom 4. En effet, qu’il s’agisse des fonctionnalités, du design ou encore des possibilités qu’offre le modèle, le DJI Mavic surpasse de loin le Phantom 4.

Par contre, s’il s’agit d’autonomie ou de vitesse vol, le Phantom 4 n’a rien à envier au DJI Mavic.

A voir aussi : DJI rachète une entreprise de drones suedoise