Comment aiguiser un couteau avec un touret à meuler ?

Au fil du temps, votre couteau de cuisine peut ne plus être tranchant. Pour remédier à cela, l’idéal serait de l’aiguiser au lieu de vous en procurer un autre. Toutefois, beaucoup de personnes ont du mal à aiguiser leur couteau et autres outils tranchants, car elles ne savent pas s’y prendre. Comment aiguiser votre couteau à l’aide d’un touret à meuler ?

Choisir une meule d’affûtage

Pour bien aiguiser vos outils coupants tels que les couteaux de cuisine, il serait très utile pour vous d’acquérir un touret à meuler mixte. En effet, le touret à meuler mixte se compose d’une meule à eau et d’une meule sèche. Ceci vous offre plus d’aisance au travail. Votre travail est plus polyvalent et particulièrement pour l’affûtage.

Il est inutile que vous investissiez dans un appareil trop complexe. Au besoin, il faut installer une meule blanche et retirer la grise. Il est vrai qu’un touret à meuler de faible puissance est suffisant pour affûter votre couteau, toutefois, il est nécessaire de vérifier certains points essentiels avant de valider votre choix d’achat.

Pour d’autre conseil d’achat : https://www.conseils-outillage.fr/

Le socle de votre appareil doit être parfaitement stable. Son châssis se doit d’être assez rigide afin de limiter au maximum les vibrations au cours du fonctionnement du touret. De même, votre choix doit être livré avec des accessoires pour l’affûtage tels que les guides, le porte-outil… Par ailleurs, le moteur de ce dernier doit offrir un fonctionnement en continu.

Les étapes pour aiguiser votre couteau

La première étape pour bien aiguiser votre couteau est le dégrossissage. Cette étape est destinée à apporter une touche tranchante à votre couteau. Une fois votre meule mise en marche, il faut que vous veilliez à ne pas y laisse seul votre couteau. En effet, toujours le garder en main est ce qui est recommandé.

Le dégrossissage de votre couteau peut être fait avec une meule à sec. Le couteau se déplace toujours de façon parallèle par rapport à l’axe de votre meule. Il est très important qu’il ne rougisse pas et qu’il ne bleuisse pas non plus. Si possible, placez à proximité de vous une bassine d’eau pour y refroidir la lame du couteau.

Ensuite, il faut affûter votre couteau. L’affûtage quant à elle est l’étape qui permet de donner à la lame du fil. Ici, c’est plutôt la meule à eau qui est utilisée. Elle est plus lente et permet de refroidir constamment la lame du couteau.

Enfin, il vous faut procéder à un démorfilage. Au fait, le démorfilage est une opération très simple, mais utile. Cette dernière vous permet de retirer les petits débris de métal ou le morfil de la lame.

Avec une meule en fibre de coton, vous pouvez faire le démorfilage de la lame de votre couteau en très peu de temps. N’oubliez surtout pas d’enduire votre meule en fibre de coton avec de la pâte à roder abrasive. Il est aussi possible de faire le démorfilage de votre couteau avec une pierre dont les grains sont très fins.

Si vous aviez besoin d’une défonceuse : Ou trouver une défonceuse pas chère ?